• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Recherche Plants de pois de différentes variétés cultivés en serre dans l'unité d'agroécologie à l'Inra de Dijon. © Inra, Bertrand Nicolas

Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement 

Rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs de la filière, les Rencontres Francophones sur les Légumineuses sont de retour pour une 2e édition « Pour la Terre et les Hommes, les légumineuses au cœur de l’innovation » ces 17 et 18 octobre à Toulouse. A l’honneur donc des cultures aux nombreux bienfaits pour l’Homme, les animaux et la nature : pois, fèverole, lupin, soja, luzerne, lentille, haricot sec, niébé, et bien d’autres. Agriculteurs, agronomes, nutritionnistes, industriels, chercheurs, acteurs des politiques publiques…, près de 300 acteurs du monde agricole et agro-alimentaire se réunissent autour de conférenciers de renommée internationale, pour partager leurs connaissances et échanger sur les enjeux et défis de la filière, de l’amont à l’aval. Lieu unique de rencontre et de collaboration entre tous les acteurs, les RFL2 souhaitent créer des synergies entre les opérateurs et une dynamique collective pour favoriser l’émergence d’innovations sur les légumineuses, qu’elles soient à graines, fourragères ou ligneuses. L’objectif est de partager les connaissances les plus récentes, et d’initier de nouveaux projets et partenariats pour répondre concrètement aux grands défis du 21e siècle : sécurité et équilibre alimentaire, agriculture durable, adaptation au changement climatique, etc. 

Publié le 17/10/2018

Les légumineuses, partenaires d’une agriculture durable…

Faible consommation en intrants, cultures de rupture dans les rotations, gain de rendements pour les céréales de la rotation, fertilité des sols…, les légumineuses sont de plus en plus recherchées pour leurs bénéfices agronomiques et environnementaux, dans toutes les agricultures. Recherchées, car elles disposent d’une propriété exceptionnelle : la capacité à fixer l’azote de l’air en s’associant à une bactérie. Nul besoin donc d’engrais. Bonnes pour les sols et pour la planète, elles contribuent aussi à diminuer les émissions d’un gaz à effet de serre très puissant au pouvoir de réchauffement climatique environ 300 fois plus élevé que le gaz carbonique : le protoxyde d’azote (N2O). Les légumineuses permettent donc aux agriculteurs de mettre l’agroécologie en pratique. Les RFL2 sont notamment l’occasion de présenter les résultats des innovations agronomiques pour révéler le potentiel de ces cultures. C’est par exemple le cas de la technique des cultures associées qui contribue à sécuriser la production, notamment en agriculture biologique. Intégrer les légumineuses dans les systèmes de rotation ou les associations culturales, par exemple avec des céréales ou avec du colza, permet de stabiliser les rendements et de réduire l’utilisation de pesticides1 et d’engrais azoté. L’un des objectifs des RFL2 est de comprendre les stratégies des agriculteurs pour insérer des légumineuses dans leurs rotations afin d’identifier les moyens d’accompagner la dynamique de développement de ces cultures. Une attention particulière est donnée aux enjeux de développement des légumineuses fourragères et à graines dans les pays d’Afrique du Nord et Subsaharienne.

… et indispensables pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Alors que l’Europe réfléchit à une nouvelle stratégie européenne de développement des plantes riches en protéines, les légumineuses peuvent jouer leurs nombreux atouts avec des débouchés en alimentation animale et humaine. Riches en protéines, acides aminés et vitamines et faibles en calories, les légumineuses participent à l’équilibre alimentaire. Il est recommandé de combiner dans l’alimentation les différentes sources de protéines et, pour maximiser les bénéfices pour la santé et l’environnement, d’en consommer idéalement 50 % d’origine végétale. Si les légumineuses reviennent peu à peu à la mode, les consommateurs sont-ils prêts pour consommer les nouveaux produits comme des spaghettis 100 % légumineuses ou des yaourts enrichis en protéines végétales ? C’est l’une des questions auxquelles tentent de répondre les experts réunis aux RFL2. L’occasion aussi de faire le point sur les dernières avancées de la recherche sur la préservation de la qualité nutritionnelle au cours de la transformation des graines de légumineuses, grâce à de nouvelles approches décrivant les phénomènes de transfert et de réaction (comportement de certaines vitamines (par exemple, les folates), des minéraux, des fibres, de l'amidon et de certains facteurs antinutritionnels comme les alpha-galactosides). Un focus spécifique est également fait sur la fermentation et la germination des graines pour améliorer leurs qualités nutritionnelles et qui ouvrent la voie à de nombreuses innovations en alimentation humaine.

On peut prendre pour exemple les légumineuses gélives en compagnes du colza d’hiver permettant de réduire l’utilisation d’herbicides et d’insecticides. 

   

Télécharger le livre des résumés de la 2e édition des Rencontres Francophones sur les Légumineuses

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra Occitanie-Toulouse / Service presse (05 61 28 55 77), Terres Univia et Terres Inovia : Alissa SCHOLL (01 39 53 53 33)
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse

A propos de l’Inra

Premier institut de recherche agronomique en Europe avec 8 165 chercheurs, ingénieurs et techniciens permanents, au 2e rang mondial pour ses publications en sciences agronomiques, l’Inra contribue à la production de connaissances et à l’innovation dans l’alimentation, l’agriculture et l’environnement.

L’Institut déploie sa stratégie de recherche en mobilisant ses 13 départements scientifiques et en s’appuyant sur un réseau unique en Europe, fort de plus de 200 unités de recherche et de 45 unités expérimentales implantées dans 17 centres en région. L’ambition est, dans une perspective mondiale, de contribuer à assurer une alimentation saine et de qualité pour tous, une agriculture compétitive et durable ainsi qu’un environnement préservé et valorisé.

Suivez-nous sur twitter @Inra_France   

En savoir plus : www.inra.fr  

 

A propos de Terres Univia

Terres Univia est l’interprofession des huiles et protéines végétales. Sa mission : mettre en œuvre une ambition française avec toujours plus de souveraineté alimentaire dans le secteur des huiles et des protéines destinées à l'alimentation humaine, sans oublier de relever le défi de produire des protéines végétales destinées à l'alimentation animale, et de contribuer à l'essor des filières de la chimie du végétal.

Pour suivre toute l’actualité : @terresunivia

 

A propos de Terres Inovia

Terres Inovia est l’institut technique agricole des professionnels de la filière des huiles et protéines végétales et de la filière chanvre. Sa mission est d’améliorer la compétitivité des oléagineux, des protéagineux et du chanvre industriel, en adaptant la production et la valorisation des produits au contexte économique et aux demandes sociétales.

Terres Inovia fait partie du réseau Acta – Les instituts techniques agricoles     

Pour suivre toute l’actualité : @terresinovia

 

A propos du Cirad

Le Cirad est l'organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes.

Il produit et transmet, en partenariat avec ces pays, de nouvelles connaissances, pour accompagner le développement agricole et contribuer au débat sur les grands enjeux mondiaux de l’agriculture, de l’alimentation et des territoires ruraux.

Le Cirad bénéficie d'un réseau mondial de dispositifs de recherche et d'enseignement en partenariat et de directions régionales, à partir duquel il mène des activités de coopération avec plus de 100 pays. Il emploie 1 650 agents, dont 800 ingénieurs chercheurs.

Pour suivre toute l’actualité : @cirad