• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Bande fleurie dans un champs d'orge. © Inra, Paola Salazar

Agroécologie, voyage au cœur de l’Île-de-France

Discipline émergente, l’agro-écologie conjugue sciences agronomiques et écologie afin de faire émerger des pistes pour l’agriculture de demain. Fort d’un dispositif scientifique, expérimental et de partenariats significatifs dans ce domaine, l’Inra mobilise ses capacités pour une science qui anticipe et accompagne les mutations de l’agriculture et contribue à une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au 21ème siècle.

Mis à jour le 21/06/2016
Publié le 20/05/2016
Mots-clés : agro-écologie

L’Inra se préoccupe de concilier les différentes performances, techniques, environnementales, économiques et sociales de l’agriculture, à la faveur de sujets de recherche qu’elles développent et évaluent au travers d’expérimentations sur le terrain. Le 20 mai 2016, le service de presse de l'Inra a organisé un voyage de presse sur le thème de l'agro-écologie à Thiverval-Grignon (Yvelines).

Retour sur trois projets franciliens, parmi tant d’autres :

• Projet Gargamel : Des bandes fleuries esthétiques… et utiles
Comment réduire l’usage des pesticides grâce à l’implantation de mélanges floraux ? Mise en place en 2013, cette expérimentation pluriannuelle vise à évaluer la capacité de bandes fleuries à attirer, maintenir et favoriser la biodiversité d’insectes auxiliaires, et à augmenter la régulation des ravageurs des grandes cultures. Le projet Gargamel s’inscrit dans les travaux de l’unité Agronomie (Inra, AgroParisTech) portant sur la gestion de la santé des cultures par l’augmentation de diversité cultivée et non cultivée à différentes échelles spatio-temporelles.

• Zéro pesticide, moitié moins d’énergie fossile ou d’émission de gaz à effet de serre : trois contraintes évaluées dans l’essai SIC
Conduite depuis 2008 par l’Inra sur la commune de Thiverval-Grignon (78), l’expérimentation Systèmes de culture innovants sous contraintes (SIC) évalue trois systèmes de grandes cultures respectant chacun une contrainte majeure : soit se passer de pesticides, soit réduire de moitié la consommation d’énergie fossile, soit diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre.

• Analyser et optimiser la valorisation des déchets organiques urbains
Améliorer les pratiques de recyclage de produits résiduaires organiques (PRO) comme le compost, les boues… et leur insertion dans les systèmes de culture, avec une prise en compte explicite de la répartition des sources potentielles de matières organiques et des besoins structurels : c’est ce à quoi s’emploient les chercheurs de l’unité Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes, EcoSys (Inra, AgroParisTech). Pour eux, le territoire est considéré comme une structure complexe définie par des contraintes agropédoclimatiques, des types de systèmes agricoles en particulier liés au contexte périurbain et des pressions liées au développement urbain (compétitions pour l'espace, synergie via des nouvelles sources de PRO, des nouveaux débouchés ou usages des sols agricoles).

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86)
Département(s) associé(s) :
Environnement et agronomie
Centre(s) associé(s) :
Versailles-Grignon

Télécharger le dossier de presse