• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Titrage de virus grippal sur tapis de cellules MDCK (méthode des plages de lyse). © INRA, MARC Daniel

Concept « One Health » : Premier master européen sur la lutte contre les maladies infectieuses 

Coordonné par l’UMR Inra-Université de Tours « Infectiologie et Santé Publique » (ISP),  le Master international Erasmus Mundus Joint Master Degree « Infectious Diseases and One Health » (EMJMD-IDOH) vient d’être reçu premier parmi 89 projets déposés.

Mis à jour le 16/06/2017
Publié le 08/09/2016

Plus de 60% des infections émergentes chez l‘Homme sont issues du monde animal. Ce chiffre important est dû aux bouleversements que connaît notre planète, comme le réchauffement climatique et une demande croissante en produits d’origine animale. L’intensification de l’élevage pour nourrir 9 milliards de personnes à l’horizon 2050, entraîne d’une part une promiscuité croissante entre l’homme, l’animal de rente et la faune sauvage et d’autre part un usage insuffisamment raisonné des médicaments dont les antibiotiques pour contenir les pathogènes. Le contrôle efficace et durable des maladies infectieuses requiert une vision intégrée des agents pathogènes d’origine animale ou humaine prenant en compte l’impact de l’environnement sur l’émergence et la réémergence de nouvelles infections ainsi que celui sur l’environnement des moyens de lutte employés. Le concept « One Health/une seule santé », prônant cette vision intégrée, est reconnu par les organisations mondiales de santé humaine (OMS), animale (OIE) et de l’alimentation et agriculture (FAO) qui ont signé en 2010 un accord tripartite. 

 Une vision globale de la lutte contre les agents pathogènes requerrait également une coopération étroite entre différents partenaires pour enseigner ce concept. Trois universités européennes, l’Université de Tours, l’Universitat Autonoma de Barcelona (UAB) et l’University of Edimbourgh (UoE), appuyées sur leurs trois instituts partenaires de renommée internationale en matière de recherche en santé publique et vétérinaire, l’Inra (Université de Tours), le CreSA (UAB) et le Roslin Institute (UoE), ont décidé de mettre en place une formation de qualité pour les jeunes scientifiques du monde entier les initiant à la recherche sur les agents pathogènes dans une vision One Health. Trente et un partenaires académiques et privés -17 universités et instituts publics de recherche et 14 industriels de la santé animale et/ou humaine - participent également au projet IDOH. Présents sur tous les continents, ils seront impliqués notamment dans le processus de promotion du master et de sélection des meilleurs étudiants du monde entier.
 
 Le projet de master international EMJMD IDOH, né de cette association de partenaires très complémentaires, a été proposé à l’Union Européenne en février 2016. Il a été reçu premier parmi 89 projets déposés et sera doté de 2,76 Millions € de Septembre 2016 à Septembre 2020. Cette somme inclut 56 bourses dont 12 bourses pour l’accueil d’étudiants originaires d’Afrique (Kenya, Cameroun et Nouvelle Guinée), d’Asie (Thaïlande, Corée, Indonésie, Malaisie, Maldives, Mongolie, Pakistan, Philippines, Sri Lanka, Vietnam) et d’Amérique Latine (Brésil, Mexique, Chili, Argentine, Colombie, Costa Rica, Cuba, Equateur, Panama, Venezuela, Pérou, Uruguay).
 
 Après une année intense de préparation, la première promotion d’environ 20 étudiants sera accueillie dès septembre 2017 à l’Université de Tours, pour le premier semestre d’enseignements du master IDOH entièrement anglophone. Les étudiants iront suivre le deuxième semestre d’enseignements à l’UAB (Barcelone) puis le troisième à l’UoE (Edimbourg). Le dernier semestre consacré au stage de recherche sera réalisé dans l’un des 37 laboratoires de recherche partenaires du projet sur les différents continents. Le rayonnement du concept One Health dans la lutte contre les maladies infectieuses sera ainsi assuré à l’un des niveaux les plus cruciaux, à savoir la formation des futurs cadres de recherche et développement du monde académique et privé.

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86)