• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Inauguration du laboratoire Toxalim sur le site Inra de Saint-Martin-du-Touch. © Inra, INRA

Des dispositifs rénovés pour la recherche en Toxicologie Alimentaire

Le 9 avril 2015, François Houllier, Président Directeur Général de l'Inra, a inauguré sur le site Inra de Saint-Martin-du-Touch, l'unité mixte de recherche en toxicologie alimentaire Toxalim, en présence de Pascal Mailhos, Préfet de la région Midi-Pyrénées et de la Haute-Garonne, Jean Tkaczuk, Président de la commission Recherche et enseignement supérieur du Conseil Régional Midi-Pyrénées et François Chollet, Vice-Président de Toulouse Métropole.

Mis à jour le 16/04/2015
Publié le 09/04/2015

Après plus de deux ans de travaux, la rénovation quasi-totale du laboratoire Inra de Toxicologie alimentaire a atteint ses objectifs : accroître sa visibilité scientifique en se dotant d'espaces de recherche totalement rénovés et performants, d'équipements innovants et de plateforme de haute technologie grâce à l'aide de l'Etat, des collectivités territoriales et de l'Europe.
A forte lisibilité nationale, le laboratoire Toxalim travaille sur la sécurité sanitaire des aliments destinés à l'homme et à l'animal. Son ambition est de maintenir sa position de pionnier en toxicologie1, de participer au développement de cette discipline à l'international, tout en s'inscrivant dans un dialogue actif avec la société.

L'exposition aux contaminants alimentaires est multiple. Dans ce cadre, les chercheurs de Toxalim s'intéressent aux effets chroniques d'une variété de contaminants chimiques présents dans l'environnement de manière naturelle (mycotoxines...) ou "intentionnelle" (pesticides...). Des questionnements émergent sur la toxicité de ces contaminants, présents à faible dose seuls ou sous forme de mélange, caractérisés pour certains par une relation "dose-effet non monotone2". Cet effet "paradoxal" remet en cause le calcul des valeurs limites d'exposition qui est basé sur la définition d'une dose sans effet pour la santé sur la base d'une relation linéaire entre une augmentation de dose de concert avec une augmentation d'effet. Une autre question très récente concerne les interactions directes ou indirectes de contaminants avec le microbiote intestinal et de potentiels effets pathologiques. Grâce aux travaux de recherche menés par plusieurs équipes, le laboratoire  toulousain a notamment obtenue des résultats majeurs sur l'action et les effets du bisphénol A sur l'organisme. Les scientifiques de Toxalim s'engagent désormais  dans des approches globales en utilisant les technologies d'analyse à haut débit de l'expression génétique et abordent le champ thématique de la nanotoxicologie3 en étudiant les effets des nanoparticules sur l'organisme en particulier sur le système gastro-intestinal.

Toxalim est une unité mixte de recherche rassemblant 200 personnes dont des chercheurs, enseignants-chercheurs, techniciens et administratifs (Inra, INP-ENVT, INP-EIPurpan, Université Toulouse III Paul Sabatier) dédiés spécifiquement à la toxicologie alimentaire. Elle mobilise les compétences  de 11 équipes de recherche et dispose de 4 plateaux techniques.

L'unité Toxalim a bénéficié d'un financement global de 4,364 M € dans le cadre du Contrat de Projet Etat-Région 2007-2013 dont 20,62% de la part de l'Inra, 47,23% provenant de la Région Midi-Pyrénées, 11,53% de FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et 20,62% de Toulouse Métropole. Ces financements  ont permis la réhabilitation de 4000m2 dont la création de 600m2 de laboratoires et bureaux issus de surfaces non utilisées et l'achat d'équipements tels qu'un spectromètre de masse pour les analyses en métabolomique4, un microscope confocal (microscope optique qui réalise des images de très faibles profondeurs de champ) pour l'imagerie cellulaire et des instruments permettant de déterminer et quantifier l'expression de gènes.

1Science multidisciplinaire qui étudie les toxiques ou poisons et leurs effets sur la santé humaine ou animale
2Caractérise une relation non linéaire entre la dose et l'effet (courbe en U ou en cloche)
3Impact sanitaire et environnemental des nanoparticules
4Etude de l'ensemble des petites molécules (métabolites) présents dans une cellule, un tissu, un organisme à un temps donné et dans des conditions données

Télécharger le dossier de presse de l'inauguration

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Sandra Fuentes / chargée de communication (05 61 28 55 77)
Département(s) associé(s) :
Santé animale