• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Elevage durable et environnement sont deux thèmes abordés dans les zones herbagères de montagne sur l'Unite Experimentale des Monts d'Auvergne de Marcenat.. © © INRA, PAILLARD Gérard

La filière viande de ruminant du Massif Central à l’horizon 2050 : 5 scénarios pour mieux anticiper et s’adapter

L’Inra, accompagné d'un collectif d'experts, a réalisé une étude prospective sur les filières de viande bovine et ovine du Massif central, à la demande du Commissariat général à l’Égalité des Territoires (CGET), restituée le 7 octobre 2016 lors du Sommet de l’Élevage à Clermont-Ferrand. Cette étude, portée par le centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes, permet d’éclairer les acteurs économiques et territoriaux sur des scénarios d’évolutions possibles pour cette filière.

Mis à jour le 07/10/2016
Publié le 07/10/2016
Mots-clés : prospective

Composé de tout ou partie de 22 départements essentiellement de moyenne montagne, le Massif central représente 15 % du territoire français où s’élèvent respectivement près de 30 % et de 55 % des cheptels bovins et ovins nationaux. La prairie permanente occupe 70 % de la SAU dédiée aux ruminants dans le massif. Elle est la ressource structurante des filières et des paysages. Plus des 2/3 des exploitations agricoles du massif vivent des activités d’élevage de ruminants et contribuent en volume pour 20 % à la production bovine nationale et 50 % à la production ovine.

Le poids des incertitudes

De nombreuses incertitudes pèsent sur l’avenir de ces productions extensives à l'herbe. Au-delà des difficultés économiques récurrentes des élevages suite à l'érosion régulière des prix des produits, l’image de la viande dans nos sociétés et les controverses que les conditions d’élevage et l’abattage provoquent, deviennent des causes d’inquiétudes croissantes pour tous les acteurs des filières. La viande, en général, et celle de ruminants, en particulier, est, à tort ou à raison, critiquée pour son bilan environnemental (impacts sur le changement climatique, usage des sols), pour des raisons éthiques (abattage des animaux, faible efficience alimentaire dans l'usage des terres) et pour ses conséquences sanitaires (risques accrus de maladies). Chacun de ces germes sociétaux sont potentiellement porteurs de ruptures.

L’étude prospective

Dans ce cadre, cinq scénarios ont été construits dans une démarche de recherche participative et avec l’aide des porteurs d’enjeux du massif. Chacun illustre des logiques cohérentes de fonctionnement et des utilisations du territoire très différentes. Leurs conséquences sur la production, l’emploi, le bilan environnemental ont été quantifiés par des indicateurs dans une démarche originale alliant expertise, analyse bibliographique et modélisation. La gestion adaptée et raisonnée des prairies et la garantie de la qualité des produits viande sont des points sensibles incontournables dans tous les scénarios. La baisse plus ou moins forte de la consommation  intérieure nécessite l’adaptation des productions aux débouchés potentiels à l’export. L’analyse transversale de ces résultats contrastés montre également que des opportunités peuvent se révéler pour l’avenir et que de nouveaux collectifs d’acteurs peuvent les faire émerger, s’ils ont la volonté de se constituer pour fonctionner ensemble.

Les 5 scénarios

Cinq décors proposant des futurs contrastés et cohérents ont été élaborés mettant la « consommation de viande » au cœur des déterminants externes. Sur ces bases, les membres du groupe de travail ont pu envisager ce qui leur semblait la meilleure stratégie permettant de tirer parti des contextes et s'y adapter.

  • scénario 1 « Excellence » : Viande à l'herbe du Massif central, une référence d'excellence dans un contexte de forte baisse de la consommation européenne
  • scénario 2 « libéralisation » : Le Massif Central s‘adapte au sein de marchés libéralisés
  • scénario 3 « AgroEco » : la viande agroécologique pour tous
  • scénario 4  « Partenariats » : La distribution alliée aux régions : partenariat pour une viande de massif
  • scénario 5 « Géopol » : La viande géopolitique

La synthèse de l’étude et la compilation des travaux et de l’élaboration des scénarios est disponible ici.

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86)
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes