• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Bruno Lechevin, Président de l’ADEME et François Houllier, Président Directeur Général de l’Inra, ont signé ce jour une convention cadre au SIA 2016. © Inra

Transition énergétique et agriculture : l’ADEME et l’Inra signent un accord-cadre à l’occasion du Salon International de l’agriculture

Bruno Lechevin, Président de l’ADEME et François Houllier, Président Directeur Général de l’Inra, ont signé ce jour une convention cadre mettant en commun les expertises de leurs deux organismes en faveur d’une agriculture et d’une sylviculture compétitives et respectueuses de l’environnement.

Mis à jour le 01/03/2016
Publié le 01/03/2016
Mots-clés : SIA 2016

L’ADEME et l’Inra travaillent conjointement depuis plusieurs années sur de nombreux programmes de recherche et travaux liés aux filières agricoles et forestières, en particulier sur le changement d'affectation des sols, la qualité de l'air, l'évaluation environnementale, l'alimentation, les bioénergies et la chimie du végétal. La convention cadre signée ce 1er mars permet d’inscrire leur collaboration dans la durée (5 ans) et d’en préciser la finalité.

Il s'agit en particulier d’appuyer les politiques publiques de soutien à une agriculture et sylviculture à haute performance environnementale. Au travers de travaux de recherche et d’expertise menés conjointement, les deux organismes contribueront à la mise en œuvre de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte et à la réalisation d'un certain nombre de plans nationaux (Plan National d’Adaptation au Changement Climatique, Stratégie Nationale Bas Carbone, Plan National Alimentation, Plan National Santé Environnement, Plan Produisons Autrement, Plan national Forêt Bois) voire internationaux (initiative 4 pour 1000).

L’accord prévoit également de transposer certains résultats de travaux conjoints en des outils concrets d’aide à la décision qui seront mis à la disposition des acteurs comme les agriculteurs ou encore les collectivités locales. A titre d’exemple, l’outil ClimAgri® permet la réalisation de bilans énergie-gaz à effet de serre à l’échelle d’un territoire et la construction de plans d’actions.

La collaboration entre l’Inra et l’ADEME s’est intensifiée ces dernières années, en raison notamment de programmes menés collectivement (AgriBalyse, GIS Sol…) et d’appels à projets de recherche de l’ADEME concernant particulièrement l’INRA (REACCTIF, BIP).

Dans cet accord cadre, huit domaines de coopération ont été identifiés :

1. Changement climatique : réduction de la consommation d’énergies fossiles, atténuation des émissions de gaz à effet de serre, stockage de carbone dans les sols et dans la biomasse, impacts du changement climatique et stratégies d’adaptation et de réduction des risques.

2. Sol : mission d’inventaire et de surveillance de la qualité des sols français, programmes d’étude des sols visant à leur conservation et à leur gestion durable par l’agriculture et la forêt.

3. Agriculture, forêts et qualité de l'air : rôle de l’agriculture, de l’élevage et de la forêt pour l’émission, le dépôt et le transfert de certains polluants atmosphériques.

4. Eco-efficience de l’agriculture et de la forêt : analyse des impacts environnementaux des produits, dans le cadre notamment d’analyses de cycles de vie, mise au point et transfert de bonnes pratiques et d’équipements performants, réduction des intrants non renouvelables ainsi que des pertes et gaspillages.

5. Alimentation et industries agroalimentaires : écoconception des produits alimentaires, analyse et évolution des régimes alimentaires, pertes et gaspillages alimentaires.

6. Développement durable des bioénergies et de la chimie du végétal : gestion de la forêt et développement de cultures énergétiques, équilibre entre les usages de la biomasse et le stockage de carbone dans les sols et les écosystèmes, méthanisation et gestion biologique des déchets, durabilités des produits et procédés (bio-raffineries territoriales).

7. Développement durable des territoires et des filières : enjeux fonciers, lien urbain-rural, développement d’une économie circulaire dans les territoires, outils de gouvernance collective des ressources naturelles et de développement des énergies renouvelables.

8. Santé Environnement : risques environnementaux pour la santé humaine liés aux contaminants environnementaux.

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86), Service de presse de l'ADEME (01 58 47 81 28 )

L’ADEME EN BREF
L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d'expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l'air et la lutte contre le bruit.
L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de l’environnement, de l'énergie et de la mer et du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.
www.ademe.fr 

L’INRA EN BREF
L’Inra est un Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique ayant une couverture nationale via ses 17 centres de recherche et ses 13 départements scientifiques dans les domaines de la production, de la diffusion et de la valorisation des connaissances scientifiques issues de la recherche agronomique.
Dans les champs de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, l’Inra est un acteur international majeur de la recherche agronomique, notamment en nombre de publications et de citations où il détient une seconde position mondiale dans le domaine de l’agriculture et alimentation, un quatrième rang mondial en sciences des plantes et de l’animal. Par ailleurs, l’Inra se positionne dans les premiers organismes mondiaux en microbiologie, en écologie et en sciences de l’environnement.
www.inra.fr