• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Les pâturages : des milieux très diversifiés où l’herbe consommée est toujours sous la dépendance des mêmes facteurs : conduite de l’éleveur (chargement, durée d’accès,...), type de prairie (espèce, stade, saison...), caractéristiques des animaux (race, âge, poids, production,...), autres aliments distribués (fourrages, concentrés, minéraux...).Race bovine normande, race bovine holstein. © BERNARD Odile

Le projet 1000 génomes bovins : séquencer les légendes des races

Des chercheurs de l’Inra et de l’UNCEIA, dans le cadre d’un consortium international, ont séquencé le génome complet de 234 bovins des races Holstein-Fresian, Simmental et Jersey. Etape importante d’un projet ambitieux visant à obtenir le génome de 1000 bovins, ces travaux publiés dans Nature Genetics le 14 juillet 2014, ouvrent des perspectives en élevage pour la sélection génomique d’animaux. 

Mis à jour le 24/10/2014
Publié le 15/07/2014

Depuis 10 000 ans, les bovins ont accompagné et nourri les hommes ; depuis 200 ans, des races ont été spécialisées par sélection pour des aptitudes adaptées aux systèmes de production. Depuis quelques années, la sélection, initialement basée sur l’information phénotypique et généalogique, est devenue génomique. Elle s’appuie de plus en plus sur l’information du génome pour prédire la valeur des reproducteurs et sélectionner ceux dont la descendance sera la mieux adaptée aux systèmes de production qui vivent au niveau mondial une transition environnementale et notamment climatique, dans un contexte de transition alimentaire. Aujourd’hui permis par une révolution technologique dans ce domaine, le séquençage du génome complet d’un nombre significatif d’individus dans le cadre d’un large consortium international est une voie de choix pour décrire la variabilité de l’ADN à l’échelle de l’espèce.

L’INRA joue un rôle actif dans un consortium mondial qui vise à séquencer 1000 génomes bovins. Ce consortium vient de publier un article, qui constitue une étape importante dans ce projet, dans la prestigieuse revue Nature Genetics le 14 juillet 2014. La stratégie utilisée a visé le séquençage des ancêtres les plus importants qui ont modelé les races Holstein, Simmental et Jersey, donnant ainsi une image très complète de la variabilité actuelle de ces populations. Cette approche a permis d’identifier rapidement, à titre d’exemple, des mutations modulant les aptitudes à la production laitière ou des anomalies génétiques présentes dans ces races, responsables de mortalité embryonnaire ou à d’une malformation congénitale du squelette. Plus généralement, elle ouvre la voie à la recherche systématique à grande échelle des mutations responsables de la variabilité génétique des caractères observés. L’identification de ces mutations permettra une sélection plus efficace sur tous les caractères choisis pour un objectif de production durable, indépendamment de leur héritabilité ou de leur facilité de mesure.

Pour la France, la recherche a été conduite par l’INRA et l’Union Nationale des Coopératives d’Elevage et d’Insémination Animale et a bénéficié de soutiens financiers de l’ANR et d’Apisgene.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Inra Service de presse (0142759186)
Département(s) associé(s) :
Génétique animale
Centre(s) associé(s) :
Jouy-en-Josas

Référence

Daetwyler H.D., Capitan A., Pausch H., Stothard P.,  Van Binsbergen R., Brøndum R.F., Liao X., Djari A., Rodriguez S., Grohs C., Jung S., Esquerré D., Bouchez O., Gollnick N., Rossignol M.N., Klopp C., Rocha D., Fritz S., Eggen A., Bowman P., Coote D., Chamberlain A., Vantassell C.P., Huggsle I., Goddard M.E., Guldbrandtsen B., Lund M.S., Veerkamp R., Boichard D., Fries R.,  Hayes B.J. The 1000 bull genomes project. Nature Genetics, 14 juillet 2014.DOI: 10.1038/ng.3034