• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Etoiles de l'Europe 2017

Mieux simuler l’impact d’une météo extrême sur l’agriculture

Dans un contexte de changement climatique, les systèmes de prévision des rendements agricoles face à des évènements climatiques extrêmes de nature thermique et pluviométrique doivent être particulièrement fiables et performants. Le projet européen MODEXTREME1 mené par l’Inra de 2013 à 2016 a permis d’améliorer les systèmes de modélisation et de simulation des impacts de ces phénomènes sur les grandes cultures, les arbres fruitiers et les prairies. L’équipe du projet MODEXTREME a reçu le trophée des Étoiles de l’Europe parmi les 12 projets lauréats, lors de la cérémonie organisée par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation le 4 décembre 2017.

Mis à jour le 21/12/2017
Publié le 05/12/2017

Parmi les causes de l’insécurité alimentaire, la composante climatique joue un rôle crucial. Les évènements climatiques extrêmes interviennent de manière aléatoire lors de changements complexes de la circulation atmosphérique et océanique. Les études scientifiques récentes prédisent pour l’avenir l’augmentation de la fréquence et de l’intensité de ce type de phénomènes, impactant les systèmes agricoles, les systèmes économiques et les populations humaines.

Financé dans le cadre du septième programme cadre européen, le projet MODEXTREME (2013-2016) avait pour objectif l’amélioration des modèles de simulation en agriculture visant à quantifier la réponse de la végétation aux évènements climatiques extrêmes (vagues de chaleur et de froid, longues périodes de sécheresses, fortes gelées). Pour relever ces défis de modélisation, le projet MODEXTREME mené par l’Inra a fédéré 18 partenaires européens de 14 pays, en interaction directe avec le Centre commun de recherche et la Direction générale pour l’agriculture de la Commission européenne.

MODEXTREME a mobilisé des chercheurs de disciplines variées (physiologie végétale, agronomie, climatologie, informatique…) qui ont étudié une large gamme d'espèces végétales d’intérêt en agriculture. Leurs travaux ont conduit à :

- élaborer des indicateurs pour la détection d’évènements extrêmes ;
- formaliser les impacts de ces phénomènes météorologiques sur le rendement agricole et ainsi améliorer les modèles de simulation ;
- intégrer ces outils aux systèmes de prévision et d’alerte précoce de la Commission européenne.

Grâce au développement de systèmes informatiques opérationnels et innovants, MODEXTREME accroît donc la capacité du système européen de prévision et d’alerte précoce face aux phénomènes météorologiques extrêmes. Ce projet devra notamment permettre la mise en place au niveau local de plans d’adaptation pour une agriculture durable via l’élaboration et la diffusion d’outils de gestion des risques reliés à des systèmes d’alerte.

Plateforme de phénotypage pour l'étude de la vulnérabilité des populations prairiales à un extrême climatique de type sécheresse à l'UREP (Unité de Recheche sur l'Ecosystème Prairial). Platefome phénotypage, bacs de monoculture prairial.. © Inra, TOILLON Sylvie
Plateforme de phénotypage pour l'étude de la vulnérabilité des populations prairiales à un extrême climatique de type sécheresse à l'UREP (Unité de Recheche sur l'Ecosystème Prairial). Platefome phénotypage, bacs de monoculture prairial. © Inra, TOILLON Sylvie

1. MODelling vegetation response to EXTREMe Events: http://modextreme.org

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86)
Département(s) associé(s) :
Écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes