• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Philippe Mauguin, président directeur général de l'Inra et Maurício Antônio Lopes, Président, directeur général de l'Entreprise brésilienne de recherche agricole (Embrapa) dans les locaux de l'Embrapa, mai 2018. © Sandrine Vinzant-Seban

Changement climatique, forêt et productions fruitières, l’Inra renforce ses partenariats avec le Brésil et l’Argentine

Début mai 2018, Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra, s’est rendu en Amérique du Sud dans le but de réaffirmer l’engagement scientifique de l’Inra aux côtés de ses partenaires historiques et de développer de nouvelles opportunités. Plusieurs accords de coopération ont été conclus.

Mis à jour le 22/05/2018
Publié le 17/05/2018

P. Mauguin était accompagné de Jean-François Soussana, vice-président chargé de la politique internationale.

A l’occasion de ce déplacement, ont été signés :

  • trois accords-cadres entre l’Inra et ses homologues argentin (Institut national de technologie agricole - Inta) et brésilien (Entreprise brésilienne de recherche agricole – Embrapa ; Université de Sao Paulo) ;
  • deux projets de laboratoires internationaux associés au Brésil sur les forêts plantées (avec l'Université de Sao Paulo et le Cirad) et l’adaptation de la production fruitière au changement climatique (avec l'Embrapa) ;
  • la convention de création du Laboratoire international de recherche - LIA Forestia, fondé sur la collaboration étroite entre l’unité Biologie intégrée pour la valorisation de la diversité des arbres et de la forêt du centre Inra Val de Loire et la station argentine Inta de Bariloche (Rio Negro).

Le LIA Forestia associe plusieurs unités Inra (Provence Alpes Côte d’Azur ; Montpellier et Nouvelle-Aquitaine – Bordeaux et Val de Loire) et Inta, Montecarlo (Misiones), Tandil et Castelar (Buenos-Aires) ainsi que les universités de Buenos-Aires et Misiones en Argentine sur le thème de l'adaptation des arbres forestiers au changement climatique. Cette collaboration, initiée il y a une dizaine d’années entre l’Inra et l’Inta, a d’ores et déjà donné lieu à de nombreuses missions, thèses, articles scientifiques et autres présentations dans des colloques et conférences nationales et internationales ;

  • une convention relative au Réseau de recherche international AgriTerris - Activité agricole, territoires et systèmes agroalimentaires.

AgriTerris associe 10 partenaires argentins, brésiliens et français – dont l’Inra et le Cirad - autour des systèmes et des transformations territoriales des agricultures familiales, du développement territorial, des dynamiques des territoires ruraux et péri-urbains et des systèmes agro-alimentaires localisés. Initié il y a une dizaine d’années entre l’Inra et l’Inta, AgriTerris développe des activités conjointes de recherche et de formation pour contribuer au développement rural et renforcer des études comparées qui permettront de répondre aux enjeux actuels de la recherche agronomique et à développer une capacité d'anticipation de futures évolutions techniques et sociales.

 

La prochaine réunion des scientifiques les plus éminents des pays du G20 (MACS-G20) dans le domaine de l’agriculture se déroulera du 28 au 30 mai 2018 à San Salvador de Jujuy (Argentine). P. Mauguin sera présent à cette réunion.

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra Service de presse (01 42 75 91 86)