• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
 © Inra

Presse Info - octobre 2015

Le Presse Info de octobre 2015 vient de paraître. Retrouvez l'actualité des recherches de l'Inra.

Mis à jour le 03/11/2015
Publié le 02/10/2015
Mots-clés : presse info

Sommaire du numéro d'octobre 2015

La variabilité des rendements des cultures de légumineuses en Europe et en Amérique

Malgré leur intérêt agronomique, les légumineuses sont nettement moins cultivées en Europe qu’en Amérique. Les chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon ont mis en évidence que le rendement des cultures varie plus en Europe qu’en Amérique, contribuant ainsi à identifier les espèces de légumineuses et les régions les plus favorables à leur essor sous nos latitudes.

Repeuplements des rivières : leurs conséquences pour les populations sauvages de saumon atlantique

Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec l’Université de Laval (Canada), ont étudié l’évolution sur 21 ans de la population de saumon atlantique de la Sélune, un fleuve qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel. Leurs analyses révèlent que l’introduction de saumons de Bretagne et du bassin de l’Adour a des conséquences importantes sur la diversité génétique et sur les caractéristiques morphologiques des populations locales de cette espèce. Les scientifiques constatent des effets négatifs sur le potentiel adaptatif des populations sauvages et préconisent d’éviter les repeuplements avec des souches non locales.

Lignées recombinantes : quand la physique théorique aide à résoudre un vieux problème de génétique

Ressources phares de la cartographie des gènes et de la création variétale, les lignées recombinantes abritent des combinaisons d‘allèles à différentes fréquences. Deux chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon et du CNRS, trouvent la solution d’un problème de plus de 80 ans en déterminant la fréquence de combinaison des allèles au sein de lignées recombinantes quel que soit le nombre de gènes considérés.

Le régime alimentaire des abeilles en zones de grandes cultures révèle le rôle majeur des plantes sauvages

Pendant cinq ans en Poitou-Charentes, une équipe de recherche française issue de plusieurs organismes dont l’Inra s’est penchée sur le régime alimentaire des abeilles en zones de grandes cultures. Entre la floraison du colza en mai et celle du tournesol en juillet, les abeilles connaissent une pénurie florale susceptible de contribuer à leur déclin. Elles se rabattent alors sur les plantes sauvages : « mauvaises herbes », fleurs des arbres et des arbustes. Les résultats évoquent une utilisation continue de richesse botanique tout au long de l’année, renforçant la nécessité d’implémenter des mesures agri-environnementales pour augmenter la diversité florale dans les paysages agricoles.

Des virophages dans le génome de l’algue Bigelowella natans

Le monde des virus livre peu à peu ses secrets. Les chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon révèlent que le génome de l’algue unicellulaire Bigelowiella natans recèle environ 300 gènes provenant de l’intégration d’éléments génétiques  issus de virophages. Cette intégration pourrait être propice à la propagation des virophages et favoriserait également la survie des cellules de B. natans infectées par les virus géants.

Vient de paraître : Le changement climatique. Ce qui va changer dans notre quotidien

Une chose est sûre, le climat change ! Mais comment le changement climatique va-t-il influencer notre quotidien ? De nombreux spécialistes, coordonnés par un scientifique expert du GIEC, se sont associés à une journaliste pour nous donner un aperçu de ce que sera notre vie dans quelques dizaines d’années.

Presse Info du mois d'octobre 2015

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra presse (01 42 75 91 86)