• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
logo INRA Transfert. © Inra

Promouvoir les innovations issues de la recherche agronomique : INRA Transfert fête ses 10 ans

INRA Transfert, filiale de l’Inra qui assure le transfert des résultats de la recherche agronomique vers le secteur privé, est née en 2003. Le début d’une sucess story. Depuis 10 ans, chaque année, une quarantaine de contrats sont signés avec des entreprises, contribuant ainsi à la mise en place de nouveaux produits ou services ou de nouvelles technologies, créateurs de valeur et d’emplois. Aujourd’hui, INRA Transfert gère un portefeuille de 380 licences avec 250 partenaires industriels, pour un chiffre d’affaires de 9,7 millions d’euros. Elle a également développé d’autres activités à l’interface de la recherche et du partenariat.

Mis à jour le 10/07/2013
Publié le 10/07/2013

A sa création en 2003, INRA Transfert a pour mission d’assurer le transfert des résultats de la recherche agronomique vers les industriels au travers du montage et du financement de projets, de la négociation d’accords de licence et du soutien à la création d’entreprises. Depuis 2005, 60 projets basés sur des résultats à fort potentiel de valorisation ont ainsi été financés, couvrant tous les champs de la recherche agronomique : biotechnologies végétales et animales, santé des plantes et des animaux, alimentation, nutrition, environnement, procédés de transformation.

Près de 50 entreprises et 300 emplois créés 

Chaque année, une quarantaine de contrats sont signés avec les entreprises, contribuant ainsi à la mise en place de nouveaux produits ou services ou de nouvelles technologies créateurs de valeur et d’emplois, dans des entreprises de toutes tailles : start-ups, PME, ETI et grands groupes industriels. Par ailleurs, une cinquantaine d’entreprises ont vu le jour pour valoriser des résultats issus des recherches de l’Inra, créant environ 300 emplois. Il s’agit par exemple de BioActor, qui développe de nouveaux ingrédients fonctionnels, Naskeo qui met en œuvre des projets dans le domaine de la méthanisation et du biogaz, Plant Advanced Technologies qui commercialise des extraits de plantes pour la pharmacie et la cosmétique, Repropharm spécialisée dans la maîtrise des animaux d’élevage.

Un soutien au montage et à la gestion des projets scientifiques

Dès 2004, un département Europe est créé au sein d’INRA Transfert pour accompagner les chercheurs dans le montage et la gestion des projets européens, par le conseil et la prise en charge des aspects administratifs et logistiques. Le taux de succès moyen s’élève à 50%, soit trois fois le taux de succès moyen européen. Ces projets, regroupant des dizaines d’organismes européens publics et privés, permettent de structurer la recherche européenne et de réaliser des percées scientifiques et technologiques, en assurant un rayonnement à l’international. La liste des succès les plus remarquables est longue. A titre d’exemples, on peut citer BaSysBio sur la biologie systémique, MetaHIT projet précurseur de métagenomique, ou encore ENDURE, DROPS pour l’agriculture durable, TiticeaeGenome pour la sélection végétale, DREAM pour les procédés agro-alimentaires, EcoFinders pour la biodiversité des sols, BiocoRe pour la biomasse, EvolTree pour les forêts, NADIR en santé animale, AquaExcel pour l’aquaculture.

En 2007, un département Agriculture durable est créé pour monter et gérer des programmes de recherche et développement en partenariat entre l’Inra, les instituts techniques et les organisations professionnelles agricoles. Des groupements d’intérêt scientifique (GIS) sont mis en place pour assurer la recherche et développement et le transfert vers les agriculteurs de nouveaux itinéraires techniques plus respectueux de l’environnement , comme PIClég  en production intégrée en cultures légumières, le GIS Grande culture à hautes performances économiques et environnementales (GC-HP2E), Elevages demain  pour une gestion durable des élevages, et le GIS Fruits visant à accompagner les mutations de ce secteur vers le développement durable.

L’expertise d’INRA Transfert en montage et gestion de projets de recherche a également été mobilisée pour l’accompagnement des réponses aux appels du programme Investissements d’avenir. Là encore, de nombreux lauréats comme les démonstrateurs préindustriels Toulouse White Biotechnology et MetaGenoPolis, des infrastructures comme Phenome, des Instituts Carnot (3BCar, Qualiment, ICSA) et de nombreux projets de recherche (BFF pour la valorisation de la biomasse ; ProBio3 pour les bioproduits lipidiques ; Greenstars pour la bioraffinerie par les microalgues).

Une activité commerciale au service de l’environnement

La « business unit » INRA Transfert Environnement a été créée en 2011 pour réaliser des analyses et des prestations dans le domaine de l’environnement. Adossée au Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement (LBE) à Narbonne, dont les domaines d’intervention sont axés sur les écotechnologies et les agro bioprocédés, INRA Transfert Environnement accompagne les industriels qui développent des innovations issues du LBE. Les clients sont des producteurs de charges polluantes industrielles, agricoles ou urbaines, des professionnels des écotechnologies, ou des porteurs de projets avec une dimension d’écoévaluation ou d’écoconception.

Dix ans après sa création, INRA Transfert renforce chaque jour sa position de leader dans le transfert des biotechnologies à vocation agronomique. Avec un développement annuel moyen de 10% et un retour sur investissement de plus de 500% pour sa maison-mère, l’objectif d’INRA Transfert pour les prochaines années est de mettre à profit ses compétences pour la promotion des innovations et le renforcement de la compétitivité de la recherche et l’industrie française et européenne.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86)

Des résultats marquants

Des résultats marquants

Exemples de créations d’entreprise et de partenariats industriels  : BioActor, Naskeo Environnement, PAT SA, Nosopharm, Envolure, Plants truffiers, Groupe Grimaud, et Orylag ;

Exemples de projets lauréats des Investissements d’avenir  : MetaGenopolis, TWB, Instituts Carnot (3BCar, Qualiment, ICSA), BFF, et ProBio3  ;

Exemples de projets européens  : BaSynthec, BiocoRe, EcoBioCAP et LogistEC.