• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Replantation de haies d’essences mélangées en plaine céréalière. Bord du Bassin Parisien, plateau de Saint André (27).. © © INRA, CAUVIN Brigitte

Qu’est-ce que l’Agroécologie ? L’Université virtuelle d’agroécologie lance son premier module de formation en ligne

L’agroécologie, au cœur des orientations des organismes de recherche tels l’Inra et le Cirad, et des enseignements des écoles supérieures d’agronomie, est désormais une priorité politique affichée. Le terme lui-même, et les différentes notions qu’il recouvre, suscitent un grand intérêt auprès des politiques, agriculteurs et scientifiques, aux plans national et international. Pour répondre au besoin de compétences engendré par l’essor de cette discipline, des établissements membres d’Agreenium (AgrocampusOuest, AgroParisTech, AgroSup Dijon, Cirad, INPT, Inra, Montpellier SupAgro) et l’Université de Lorraine (ENSAIA)ont créé l’Université virtuelle d’agroécologie, qui met aujourd’hui en ligne le premier module d’autoformation « Qu’est-ce que l’agroécologie ? ».

Mis à jour le 17/07/2014
Publié le 20/06/2014

Les évolutions des agricultures pour s’adapter aux changements globaux et répondre au défi de la sécurité alimentaire mondiale tout en préservant les ressources impliquent des changements dans la manière de pratiquer la recherche agronomique et d’analyser le fonctionnement des agro-écosystèmes. L’Université virtuelle d’agroécologie (UVAE) propose un parcours de formation en ligne initiale et continue, à destination d’un large public (chercheurs et enseignants, agents scientifiques, ministériels et techniques, ingénieurs de développement…) disposant de connaissances de base en agronomie pour acquérir des connaissances et compétences dans cette nouvelle discipline.

Lancement du premier module « Qu’est-ce que l’agroécologie ? »

Aujourd’hui est lancé le module introductif intitulé « Qu’est-ce que l’agroécologie ? ». Il vise à décrire la diversité de cette discipline, dans ses dimensions agricoles, scientifiques et sociales, et précise l’acception qui sera utilisée dans le reste du dispositif.
Le module est divisé en quatre étapes, chacune d’entre elles proposant un parcours à la carte, rapide ou complet, dont les temps sont estimés. L’ensemble du parcours de ce module prévoit une vingtaine d’heures. Les cours proposés sont constitués de ressources audiovisuelles et de lectures d’articles, de recherches guidées à réaliser. Les retranscriptions des vidéos sont également disponibles.
Pour commencer ce module, il est proposé à l’apprenant de faire le point sur sa propre représentation et perception du concept d’agroécologie, à travers un test de onze questions simples. Une vidéo propose aussi un rapide panorama de plusieurs approches de la discipline afin d'en montrer la diversité aussi bien conceptuelle que pratique. Afin de confronter les différentes acceptions de l'agroécologie, une grille d'analyse aide à distinguer les différentes perceptions au travers des enjeux, des disciplines mobilisées, de l’échelle du système étudié, des acteurs impliqués, de l’ancrage géographique… Des ressources sont ensuite proposées pour un approfondissement des différents points de vue sur l'agroécologie.     

La suite du dispositif

L'UVAE va être structurée de manière à ce que chaque apprenant puisse combiner trois types de modules. Le premier type correspondra soit à des connaissances théoriques (par exemple sur l’écologie des communautés), soit à des illustrations de concepts agronomiques ou écologiques, soit encore à des éléments de méthodes (par exemple stratégies d'échantillonnage et d'expérimentation pouvant être mobilisées en agronomie ou en écologie).
Le deuxième type de module permettra d'acquérir des connaissances concernant le fonctionnement des agroécosystèmes dans une perspective agroécologique (par exemple fonctionnement des peuplements plurispécifiques en cultures associées, ou encore interactions entre les animaux et les végétaux dans des systèmes agroécologiques complexes).
Le troisième type de module correspondra soit à de la mobilisation de leviers particuliers pour la gestion des systèmes (par exemple gestion des bordures de champs), soit à la conception de systèmes qui ont leur propre cohérence dans une ingénierie agroécologique (par exemple systèmes en agroforesterie).
Les prochains modules concerneront les services écosystémiques rendus par les sols et l’agriculture de conservation, ils devraient être mis à disposition d’ici la fin de l’année.

Pour accéder à l’UVAE :
http://www.ea.inra.fr/uvae