• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
SIGNATURE  d'une  CONVENTION  entre l'Inra et l'UNCEIA lors du Salon international de l'agriculture  SIA 2014 © MAITRE Ch.

L’Inra et l’Unceia renforcent leur collaboration pour favoriser l’innovation au service d’un élevage durable

L’élevage français veut relever des défis importants pour améliorer ses performances techniques, économiques, environnementales et sociales. L’innovation en génétique animale sera essentielle pour y parvenir, et la recherche et les coopératives agricoles ont un rôle majeur à jouer. Dans ce contexte, l’Inra et l’Unceia souhaitent renforcer leur collaboration et signent le 24 février 2014 au Salon international de l’agriculture un accord-cadre de collaboration pour 5 ans.

Mis à jour le 24/02/2014
Publié le 24/02/2014

L’élevage français doit répondre à des enjeux majeurs : développer un élevage productif, sain et durable, préserver la diversité des races bovines, caprines et ovines, répondre à une demande mondiale croissante en produits animaux et fournir des animaux et concevoir des systèmes d’élevage adaptés aux différents écosystèmes, tout en maintenant ou en accroissant les revenus des éleveurs, en contribuant au développement des territoires ruraux, en préservant les ressources naturelles, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre des élevages et en adaptant ces derniers aux effets du changement climatique. L’innovation sera essentielle pour répondre à ces enjeux. La recherche et les coopératives agricoles ont un rôle majeur à jouer dans ces différents domaines, pour impulser et favoriser des évolutions des élevages bovins, ovins et caprins, à l’échelle des territoires et au sein des filières. Ces nouveaux systèmes de production animale doivent concilier les performances techniques, économiques, environnementales et sociales.

Dans ce contexte, l’Inra et l’Unceia souhaitent renforcer leurs collaborations pour favoriser l’innovation au sein du plus large nombre d’exploitations agricoles et d’organisations coopératives. Leurs échanges porteront essentiellement sur les thèmes prioritaires pour les filières, comme accroître l’efficacité des programmes d’amélioration génétique des ruminants, notamment par la prise en compte de nouveaux caractères ; améliorer la prédiction des aptitudes individuelles (nutrition, production, santé) pour développer des conduites d’élevage innovantes et personnalisées ; contribuer à la sécurité sanitaire des produits (semence, embryons, viande, lait).

Pour aborder ces thématiques, des approches intégratives et transverses seront menées, faisant appel à plusieurs disciplines et compétences : de la génétique à l’épidémiologie, en passant par les mathématiques et les sciences économiques et sociales. L’Inra et l’Unceia s’attacheront à atteindre des résultats et des impacts à court, moyen et long termes, au service de l’élevage français compétitif et durable.

Contact(s)
Contact(s) presse :
Inra Service de presse (01 42 75 91 86), Cécile Quetglas (Unceia) (01 40 04 53 90)