• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Tique du mouton (Ixodes ricinus) sur épi. © Inra-Oniris, B. Chaubet

Tiques, maladie de Lyme et autres maladies à tiques

Le mois de mai marque le début du pic d’activité des tiques dans l’environnement…
Que sait-on des tiques, des maladies qu’ils transmettent, de l’impact du climat sur leurs populations, des moyens de prévention ? quels sont les projets de recherche en cours ? comment les citoyens peuvent-ils s’impliquer dans les recherches sur le sujet ?

Mis à jour le 28/05/2018
Publié le 23/05/2018

Des experts ont échangé avec vous sur ces différents sujets : 

- Muriel Vayssier-Taussat, chef du département scientifique « Santé animale » de l’Inra et coordonnatrice du projet OHTicks !, qui fait partie du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmises par les tiques.

- Jean-François Cosson, spécialiste de l’écologie des maladies infectieuses à l’Inra et coordonnateur du programme de recherche participative CITIQUE, pour mieux comprendre et prévenir les maladies transmises par les tiques, en impliquant les citoyens autour de différents projets de recherche.

- Karine Chalvet-Monfray, directrice adjointe de l’unité « Epidémiologie des maladies animales et zoonotiques », elle coordonne notamment le projet Climatick sur la relation entre l’activité des tiques et le changement climatique.

- Magalie René-Martellet, vétérinaire et maître de conférences en parasitologie à VetAgroSup, dans l’unité « Epidémiologie des maladies animales et zoonotiques », elle coordonne notamment le projet Cartotiq, qui vise à réaliser une carte d'estimation de l'abondance des tiques Ixodes ricinus en France métropolitaine.