• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Résultats de recherche
Résultats : 0 - 8 sur 8
Trier par : Pertinence / Date

Septoriose du blé : clonage et caractérisation du premier gène de résistance à Zymoseptoria tritici

2018, dans la revue Nature Genetics , ouvrent de nouvelles perspectives de lutte durable contre la septoriose. Due au champignon pathogène Zymoseptoria tritici , la septoriose du blé est une des maladies

Symposium international sur les septorioses des céréales

champignons . Il se concentrera sur cinq grands domaines de recherche liés aux maladies apparentées aux septorioses : • Pathogène, évolution et biologie des populations • Epidémiologie, gestion des cultures et résistance aux fongicides

Une avancée essentielle pour lutter contre la septoriose du blé : identification et caractérisation d’une protéine d’avirulence

Pour la première fois, des chercheurs de l’Inra et leurs collègues ont identifié et caractérisé une protéine d’avirulence AvrStb6 chez l’agent de la septoriose

Mécanisme de la résistance multi-drogues chez l’agent responsable de la septoriose du blé, Zymoseptoria tritici

multi-drogues des champignons phytopathogènes Chez différents champignons phytopathogènes, dont Zymoseptoria tritici , responsable de la septoriose du blé, la résistance multi-drogues (MDR) a été récemment décrite. Elle s’

Champignon pathogène du blé : tout est dans la température des feuilles

Des chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon ont mis en évidence que le développement du champignon responsable de la septoriose du blé, Mycosphaerella graminicola, dépend de la température des

Champignon pathogène du blé : tout est dans la température des feuilles

Des chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon ont mis en évidence que le développement du champignon responsable de la septoriose du blé, Mycosphaerella graminicola, dépend de la température des

Nouveau site : Biologie et gestion des risques en agriculture - Champignons pathogènes des plantes

culture. Les pathosystèmes étudiés impliquent des champignons responsables de maladies importantes des grandes cultures : rouilles, septoriose, fusariose (blé), phoma (colza) et pourriture grise (vigne, tomate, fraise). Organisation. Recherches : Botrytis cinerea

Gérer durablement les fongicides à l’échelle des territoires

a porté sur trois agents pathogènes fortement concernés par la résistance : ceux responsables de la septoriose du blé, de l’oïdium et du mildiou de la vigne », reprend l