Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

. © Inra Chercheur à l'Inra
N° 57
  12 février 2018  
. © Inra
  L'Inra recrute : plus de 140 postes permanents du CAP au Bac +8  

Mieux connaître la diversité du vivant et participer à la mise en place de méthodes et outils pour préserver les ressources génétiques : tels sont les objectifs des collections qu’entretient l’Inra. Du 24 février au 4 mars, rendez-vous au Salon international de l'agriculture pour rencontrer les chercheur(e)s, ingénieur(e)s et technicien(ne)s qui œuvrent à conserver, caractériser et valoriser la diversité génétique.

Sur le stand de l'Institut, découvrez les différents métiers et disciplines de recherche dans lesquels l'Institut recrute, du CAP au Bac +8 :

  • ingénieur(e)s, cadres, technicien(ne)s : 124 postes permanents. Cliquez ici dès demain mardi 13 février pour voir les profils, s'inscrire jusqu'au 15 mars 2018 ;
  • chercheur(e)s : 32 postes permanents. Voir les profils, s'inscrire jusqu'au 5 mars 2018 ;
  • chercheur(e)s et ingénieur(e)s de recherche débutant(e)s ou confirmé(e)s en situation de handicap : s'inscrire jusqu'au 26 février 2018.

Dès maintenant, faites connaissance avec les femmes et les hommes de l'Inra à travers les portraits et reportages présentés en ligne.

L'Inra recrute

L'actualité des offres et opportunités d'intégrer les équipes de l'Inra.

Du 29 janvier au 5 mars 2018, l’Inra recrute plus de 30 chercheur(e)s
Jusqu’au 5 mars 2018, l'Inra recrute 32 chercheur(e)s

Rejoindre l’Inra, c’est avoir la liberté d’exprimer son talent au sein d’un collectif inventif et audacieux. En 2018, l’Inra propose à 32 chargé(e)s de recherche, de toute nationalité, de venir renforcer les équipes en place. Les inscriptions sont ouvertes du 29 janvier au 28 février (pour l'inscription papier) et au 05 mars 2018 (pour l'inscription en ligne).

L’Inra recrute des chercheurs et ingénieurs en situation de handicap
L’Inra recrute des chercheur(e)s et ingénieur(e)s en situation de handicap

L’Inra recrute des chargé(e)s de recherche et des ingénieur(e)s de recherche débutants et confirmés en situation de handicap. Les candidatures sont attendues jusqu’au 26 février 2018.

Loi Sauvadet. © contrastwerkstatt, contrastwerkstatt
Loi Sauvadet : dix postes ouverts à l’Inra en 2018

Une campagne de recrutement est ouverte du 6 février au 8 mars 2018 en application de la loi sur l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi des agents contractuels dans la fonction publique, dite « Sauvadet ». Dix postes sont proposés.

Politique handicap : l’Inra recrute par la voie contractuelle © fotolia
Politique handicap : l’Inra recrute par la voie contractuelle

Sept postes sont actuellement proposés, sur tout type de métiers et sur divers centres Inra. Cette procédure dérogatoire, prévue par le décret n°95-979 du 25 août 1995, permet aux personnes reconnues handicapées, n’ayant pas encore la qualité de fonctionnaire, d’être recrutées sur un contrat à durée déterminée d’une année, ayant vocation de titularisation.

Carrières et talents

À travers un panel de plus de 50 disciplines scientifiques et de plus de 70 métiers, l'Inra propose des missions dans des domaines variés pour répondre aux grands enjeux du XXIe siècle : assurer une alimentation saine et de qualité, une agriculture compétitive et durable ainsi qu'un environnement préservé et valorisé.

Scott McCairns, chercheur à l’unité mixte de recherche Écologie et santé des écosystèmes, centre Inra Bretagne-Normandie © Marc Collinet, Inra
Explorateur de la qualité de l’environnement

Quand il parle de son parcours au cœur de l’évolution écologique des écosystèmes aquatiques, Scott McCairns, chercheur à l’Inra Bretagne-Normandie, affirme être chanceux et avoir souvent bénéficié d’un « bon timing ». Derrière son enthousiasme communicatif, sa recette du succès est pourtant vite dévoilée : un esprit scientifique ouvert pour toujours élargir son champ de recherche.

Jean-François Cosson, directeur de recherche à l’unité mixte de recherche Biologie moléculaire et immunologie parasitaires, centre Inra Ile-de-France-Jouy-en-Josas
Écologiste de la santé

Chauve-souris, rats, campagnols, tiques… Jean-François Cosson a toute sa vie consacré ses recherches à des mal-aimés : « Je suis un défenseur acharné de la biodiversité », admet-il en souriant. « Les bouleversements de l’environnement modifient la faune ce qui entraîne des nuisances pour l’homme : mon travail consiste à comprendre les processus à l’œuvre et à proposer des solutions qui restaurent l’équilibre par des moyens écologiques ». Parfois considéré comme un « doux rêveur » il y a 30 ans, il constate que « ces solutions sont aujourd’hui mieux acceptées ». Flashback.

Anne-Françoise Adam-Blondon, directrice de recherche Inra © Catherine Foucaud-Scheunemann
Anne-Françoise Adam-Blondon, la génomique dans tous ses états

Agronome de formation, A.-F. Adam-Blondon conjugue, depuis bien des années, génétique et génomique au service des plantes, partageant aujourd’hui son quotidien entre production de connaissances et gestion de la recherche

Troupeau allaitant de race Romane élevé en plein air intégral sur le domaine expérimental Inra de La Fage. Situé sur le Causse du Larzac, le domaine est un site expérimental du département de génétique animale pour les ovins laitiers et allaitants. Portrait Julien Pradel.. © Inra, MAITRE  Christophe
Julien Pradel, maître de la polyvalence

Du haut de ses vingt-trois ans, Julien Pradel est zootechnicien et responsable ovin viande à l’Inra, qu’il a rejoint depuis maintenant deux ans. À 800 mètres d’altitude, c’est dans le domaine de La Fage, situé sur le Causse du Larzac qu’il exerce son métier. Rencontre avec un jeune homme passionné et actif, aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle.

Nicolas Cèbe, responsable technique du dispositif expérimental de l’unité Comportement et écologie de la faune sauvage (CEFS) de Gardouch (Haute Garonne) pour l’étude du chevreuil en conditions contrôlées. Site d’élevage qui permet de mener des expériences sur le système « chevreuil-environnement ». 
Suivi des populations d’oiseaux (Suivi des populations de tiques) afin de mesurer les interactions chevreuil-environnement.. © Inra, MAITRE Christophe
L’oiseau rare

À l’Inra de Toulouse, Nicolas Cèbe est un animalier hors du commun. Unique, comme l’élevage de chevreuils dont il est le responsable technique. Atypique, comme la faune sauvage dont il s’entoure au quotidien et qu’il connait si bien. Ses compétences singulières, il les a développées au service de l’appui à la recherche. Mais son métier, il l’a choisi avant tout par passion.

Les thèses de Nicolas Urruty et Clémence Ravier, distinguées au Congrès Phloème 2018 pour leur aspect prometteur pour la filière céréales © Nicole Cornec, Arvalis – Institut du végétal
Le Congrès Phloème 2018 récompense le travail de thèse de deux doctorants Inra

Les thèses de Nicolas Urruty et Clémence Ravier ont été distinguées pour leur aspect prometteur pour la filière céréales.

Carnet de mission

Afin d'entretenir la dynamique d'excellence scientifique et poursuivre sa mission de formation à la recherche par la recherche, l'Inra encourage les échanges et la mobilité internationale des chercheurs vers ou depuis la France.

Mobilités internationales © BEAUCARDET William
Mobilités internationales

Chaque année, l’Inra accueille près de 1 500 chercheurs et étudiants étrangers au sein de ses laboratoires. Des offres sont proposées en continu sur le site jobs.inra.fr. Le site Internet « PhD in France » regroupe par ailleurs les offres de thèses en France ouvertes aux étudiants étrangers anglophones.


Agenda
24 fév - 04 mars 2018
L’Inra au Salon international de l’agriculture 2018
Paris


Du côté des recherches
Stéphane Travert, Frédérique Vidal et Philippe Mauguin ont signé le contrat d’objectifs et de performance de l’Inra pour la période 2017-2021. © Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, Cheick.Saidou
Stéphane Travert, Frédérique Vidal et Philippe Mauguin ont signé  le contrat d’objectifs et de performance de l’Inra pour la période 2017-2021

Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, ont signé le 6 février 2018 le contrat d’objectifs et de performance de l’Inra pour la période 2017-2021. S’inscrivant dans les priorités de l’institut et issu d’un processus d’échanges et de concertations entre l’organisme de recherches et ses ministères de tutelle, ce contrat est décliné en 23 objectifs majeurs.

IWIM 2018
Des recherches interdisciplinaires basées sur l’excellence : l’Inra dresse un premier bilan de ses programmes innovants

Dès 2010, l’Inra met en place un nouvel outil de programmation : la conception de programmes interdisciplinaires, construits de façon transversale, pour répondre aux défis complexes se posant à l’échelle de la planète dans le contexte du changement climatique, comme assurer la sécurité alimentaire mondiale et nutritionnelle, ou développer des services agro-écosystémiques durables et performants. Les 1er et 2 février 20181,  l’Inra dresse un premier bilan de ces métaprogrammes, qui ont généré des avancées scientifiques très importantes.

Verger de pommiers protégé par des filets anti-grèle à l'Unité Expérimentale Recherches Intégrées de Gotheron (UERI). © © INRA, SLAGMULDER Christian
Changement climatique : 10 projets de recherche évaluent des pistes pour s’adapter

Comprendre les effets du changement climatique sur l’activité agricole et forestière pour mieux s’y préparer. Tel est l’objectif des travaux de recherche conduits dans le cadre du métaprogramme ACCAF - Adaptation au changement climatique de l’agriculture et de la forêt. La hausse des températures et les sécheresses impacteront les élevages ainsi que la quantité et la qualité des produits récoltés. Retour sur dix projets qui révèlent la nécessité d’une adaptation progressive ou de réels changements en profondeur.

Diversité des fruits d'agrumes © Patrick Ollitrault
L’évolution des agrumes revisitée

Une étude internationale, impliquant le Cirad et l’Inra, publiée dans la revue Nature le 7 février 2018, révolutionne les classifications botaniques des agrumes. Ces travaux mettent en évidence dix espèces vraies d’agrumes, dont quatre sont à l’origine des variétés cultivées modernes telles que les orangers, pomelos, citronniers et limettiers. Ces connaissances ouvrent la voie à de nouvelles stratégies d’amélioration variétale pour ces fruits les plus cultivés au monde.

Manech Tête Noire : race locale de brebis laitières des Pyrénées Atlantiques © Christophe Maitre
« Une belle brebis qui nous fait vivre »

Des recherches participatives dans les Pyrénées-Atlantiques pour maintenir les races locales de brebis laitières dans les schémas de sélection, ont aidé à relancer l’action collective autour de la race Manech Tête Noire. Ces petits cheptels constituent des ressources génétiques précieuses pour la biodiversité animale domestique et le maintien en vie d’agricultures locales diversifiées qui contribuent à faire vivre des territoires de montagne.

Plateforme GenoSol de l'unité d'agroécologie à l'Inra de Dijon.. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand
Sésame, ouvre-toi…

Les chefs d’œuvre picturaux datant du paléolithique ne sont pas le seul patrimoine découvert dans la grotte de Lascaux. Saviez-vous que des ressources d’une richesse insoupçonnée, bien qu’invisibles, sont en effet présentes un peu partout dans la grotte ? On les appelle les microorganismes du sol. À l’Inra, les experts scientifiques tentent de les identifier. Quels secrets révèle alors la grotte quand elle est contée par ces chercheurs de trésors…

Dossier sur Influenza, la grippe aviaire: qu'est-ce que c'est, épidémiologie, élevages.... © Inra
Éclairages sur la saison des grippes

Dès début décembre 2017, un premier élevage de canards a été touché par la grippe aviaire. Par ailleurs, chez l’homme, l’épisode de grippe saisonnière est particulièrement précoce en ce début d’année 2018, en France. Qu’est-ce que la grippe ? Pourquoi revient-elle chaque année ? Comment fonctionne ce virus ? Quels sont les moyens de lutte, que ce soit pour les humains ou pour les animaux ? Les chercheurs de l’Inra réfléchissent à des solutions pour anticiper les épidémies, détecter et combattre les virus et inventer les traitements de demain.


La sensation d’astringence, une histoire de protéines

La sécheresse ne laissera pas votre verre de vin vide !

GlutN, comprendre la sensibilité au gluten et proposer des produits adaptés à base de blé

La découverte d’une nouvelle enzyme de champignons ouvre la voie à l’innovation en bioraffinerie

L'Inra obtient l'inscription au catalogue de quatre variétés sélectionnées pour la viticulture durable

jobs.inra.fr : Chercheur à l'Inra
Institut national de la recherche agronomique
147 rue de l'Université
75338 Paris Cedex 07
tél. +33(0)1 42 75 90 00
Directrice de la publication : Sandrine Vinzant
Rédactrice en chef : Julie Cheriguene

Se désabonner de la lettre électronique